• Nouveau

Combats au-dessus de la Corne de l’Afrique

Combats au-dessus de la Corne de l’Afrique

31,65 €
TTC

Volume 1 : juin-décembre 1940

Alexis Rousselot

Alexis Rousselot autoéditeur

ISBN 978-2491312046

Quantité
Derniers articles en stock

  • Paiement sécurisé ! Paiement sécurisé !
  • Livraison Colissimo. Livraison Colissimo.
  • Retours produits garantie ! Retours produits garantie !

Voilà un sujet rarement étudié ! Il s’agit d’une chronique des opérations aériennes pendant la campagne militaire d’Afrique Orientale en 1940-1941. Ce premier tome couvre la période de juin à décembre 1940. Il est également sous-titré « Le déclin de l’Empire italien. »

L’ouvrage commence par des remarques liminaires très utiles, définissant la géographie et la temporalité du sujet, les sources utilisées (archives britanniques, italiennes et sud-africaines) et une présentation des belligérants et des forces en présence. Cinq cartes ont été dessinées mais se trouvent en toute fin d’ouvrage, juste avant l’index. Il aurait été plus pratique de les trouver en fin de présentation.

Deux chapitres composent le livre. Le premier s’intitule la stratégie italienne, un renforcement des lignes de défense (11 juin – 18 septembre). Le deuxième : le passage progressif de l’avantage aux britanniques. Chacun est composé de deux sections, chaque section de deux parties. Une conclusion pour la période étudiée précède des annexes sous forme de tableaux : les pertes et les revendications de victoires, les cartes, un index et la table des matières.

La production de l’ouvrage fait ainsi penser à une thèse étudiante, par l’ordonnancement de sa structure et la mise en page type « traitement de texte ». Il en résulte des petits hiatus (passage à la ligne peu opportuns, légende d’une photographie sur une page et illustration sur la page suivante, titre de chapitre en page gauche et page droite blanche, etc…) qu’on retrouve souvent sur les éditions à compte d’auteur.

Environ 200 photographies illustrent le livre. Le faible grammage du papier ordinaire ne rend pas toujours justice aux clichés, quelques un étant trop foncés. Certains extraits de carnet de vol sont trop sombres, et pas assez grands, pour être suffisamment lisibles et réellement appréciés à leur juste valeur documentaire.

Globalement claire, l’écriture aurait gagné à être un petit peu allégée par endroits. On comprend très vite que le niveau de recherche de l’auteur a été élevé, tant au niveau des sources primaires que secondaires, et il sait mettre en exergue les correspondances entre les faits évoqués par les opposants, autant que les divergences. Alexis Rousselot a réussi à appréhender autant les combats au jour le jour, au plus près du terrain, qu’à s’élever pour analyser les batailles et les enjeux géopolitiques et militaires.

Il a surtout manqué une sérieuse relecture pour les fautes de français et coquilles d’impression. La syntaxe concernant les mots étrangers, forcément nombreux dans le livre, qui évoque la Royal Air Force, la South African Air Force et la Regia Aeronautica, est bien respectée, avec recours aux caractères en italique, peut-être trop, et avec un graphisme de la police en italique pour certaines lettres qui pourraient gêner certains lecteurs.

Un chapitre de sept pages raconte l’histoire des Français Libres de l’escadrille d’Aden, et évoque très (trop ?) brièvement deux Français engagés dans la R.A.F. : René Loiseau et René Bonnafé.

La qualité de la recherche sur ce sujet exotique doit permettre au lecteur de passer outre les défauts de présentation et de relecture constatés, afin d’encourager l’auteur à persévérer, et dans l’attente de la publication des deux tomes suivants.

Jocelyn Leclercq