• Nouveau

La Kampfgeschwader 6

La Kampfgeschwader 6

48,00 €
TTC

Peter Taghon

Collection Histoire des Unités n°14

Éditions Lela Presse

ISBN : 978-2-37468-039-2

48 €

Quantité
En Stock

 

Paiement sécurisé !

 

Livraison Colissimo.

 

Retours produits garantie !

La 6e escadre de bombardement de la Luftwaffe demeure une unité encore peu connue en raison de sa relative courte existence. Elle fut en effet mise très difficilement sur pied par un ordre d’octobre 1941, cette escadre ayant été conçue pour appuyer la KG 2 dans ses opérations sporadiques de harcèlement de la Grande-Bretagne. Sa formation fut lente et laborieuse par manque d’effectifs. La pauvreté de la Luftwaffe (nettement constatable dès cette époque) explique que l’on dut rappeler du front de l’est le III./LG 1 au grand complet pour l’inclure dans la nouvelle escadre. Il fallut ainsi attendre le mois d’août 1942 pour que les premiers Ju 88 de la KG 6 opèrent de l’autre côté de la Manche, l’escadre étant cependant engagée de suite dans les combats de Dieppe lors du débarquement sanglant des Canadiens. En novembre, l’unité - partagée entre la France et les Pays-Bas - servit d’appoint pour occuper la Zone Libre française. Concomitamment, ses meilleurs équipages furent appelés dans un ‘Einsatzgruppe’ envoyé en urgence en Méditerranée en appui de l’Afrika Korps.
Au début de 1943, la KG 6 se retrouvait écartelée entre l’Italie, le Danemark et la France d’où quelques actions continuèrent à être lancées sur la Grande-Bretagne. En juin, cependant, en pleine reconversion sur Ju 188, deux Gruppe furent retirés de France pour repartir combattre en Italie. Fin 1943, le II./KG 6 fut envoyé de même combattre en Mer Egée.
Ce ne fut finalement qu’au début de 1944 que l’escadre put enfin être engagée au grand complet dans ce qui avait été sa finalité : les attaques de l’Angleterre. La KG 6 prit part à l’opération ‘Steinbock’ où ses pertes furent sévères. Cela peu avant ‘Overlord’, le débarquement de Normandie, qui allait également tailler des coupes sombres dans les effectifs. Reculant ‘pied à pied’, la KG 6 se replia sur le Reich avant d’être dissoute en septembre 1944 en raison de ses lourdes pertes. L’escadre allait cependant renaître de ses cendres comme KG (J)/6, une unité de chasse équipée, entre autres, de Me 262 à réaction.
Les mois suivants, la KG (J)/6 allait connaître les derniers soubresauts de la Luftwaffe jusqu’à la capitulation du IIIe Reich, ses effectifs se résorbant progressivement comme peau de chagrin. Ses pilotes combattirent néanmoins jusqu’au début de mai 1945.